Bonjour HUB,

BAM : T’es plutôt tuning ou limousine?

HUB : Plutôt tutu en mousseline.

BAM : Il paraît qu’on t’a vu pleurer le jour de la mort de Johnny, tu étais vraiment fan?

HUB : Fan c’est beaucoup dire, en tout cas je l’aimais bien, toujours à l’heure, toujours un mot gentil, toujours souriant… et paf ! Renversé par une bagnole… C’est vrai que j’ai versé une larme le jour de sa mort, je l’aimais bien Johnny, mon facteur.

BAM : Paris ou Bruxelles ?

HUB : Bruxelles parce qu’Hidalgo n’y est pas…

BAM : Ton plus gros moment de solitude ?

HUB : Le jour de ma naissance ; je ne connaissais personne.

BAM : T’es blanc de cheveux depuis la naissance ou c’est une teinture?

HUB : Je te vois venir, tu veux voir mon pubis, c’est ça ! ?

BAM : On nous dit dans l’oreillette que tu rêvais de faire « Richard Gere » étant plus jeune, tu peux nous en dire plus ?

HUB : Oui c’est vrai, à l’époque c’était juste pour m’envoyer en l’air avec Cindy Crawford, depuis j’ai revu mes ambitions légèrement à la baisse, je rêve de faire Emmanuel Macron.

BAM : Si tu étais un symptôme, tu serais quel genre ?

HUB : Le symptôme d’une guérison en phase terminale.

BAM : Quel(s) don(s) de la nature aurais-tu aimé posséder ?

HUB : Celui de poser ce genre de questions débiles, et accessoirement voler comme un oiseau.

BAM : Quel(s) défaut(s) détestes-tu le plus chez les autres auteurs de Bar à Mines?

HUB : Tous des égoïstes égocentriques qui ne pensent qu’à eux au lieu de penser à moi !

BAM : Un dernier conseil avant de mourir ?

HUB : Poussez pas, y en aura pour tout le monde !

BAM : Quelle épitaphe souhaites-tu voir à ta mort ?

HUB : Bon, ça c’est fait…

BAM : Sinon, c’est quoi ton vrai métier ?

HUB : Equarisseur de pandas trop mignons.

Merci HUB,

 

 

Bonjour Djony,

BAM : T’es slip ou caleçon?

Djony : Boxer, ça t’excite ?

BAM : On te voit plus aux soirées costumées du mardi soir?

Djony : Depuis mon régime, j’ai renoncé aux mardis gras

BAM : Gouache ou gros rouge qui tache ?

Djony : Aquarelle qui tâche

BAM : Ton plus gros moment de solitude ?

Djony : Quand on ne rit pas à mes blagues que je trouve excellentes, c’est-à-dire tout le temps

BAM : T’es chauve naturel ou tu te laisse pousser le front?

Djony : Je me tonds même le pubis et je n’épouse que des esthéticiennes, tant le poil m’hérisse

BAM : Il paraît que tu rêvais de faire Harvey Weinstein étant plus jeune, tu peux nous en dire plus ?

Djony : Mauvaise info, je rêvais de ME faire Havre Weinstein, et de force avec la tête dans le meuble TV et plein de copains africains en manque

BAM : Si tu étais un fléau, tu serais quel genre ?

Djony : Wigo, le fléau des Carpates devant qui tout le monde se carapate … (est-ce que quelqu’un de moins de 30 ans va se souvenir de la référence à ce fils de pute ?)

BAM : Quel(s) don(s) de la nature n’aurais-tu pas aimé posséder ?

Djony : La modestie, je suis trop excellent pour ça

BAM : Quel(s) défaut(s) détestes-tu le plus chez les autres auteurs de Bar à Mines?

Djony : Y’a pas assez de place dans la case, mais entre autres, le manque de talent évident et la médiocrité de l’humour, surtout chez Val et Ganan pour ne pas les citer

BAM : Un dernier conseil avant de mourir ?

Djony : Allez, et arrêtez de vous multiplier maintenant les enfants parce que ça commence à être un peu étroit

BAM : Quelle épitaphe souhaites-tu voir à ta mort ?

Djony : Djony, témoin oculaire aveugle de la farce quotidienne humaine. La prochaine fois, avertissez-moi avant que je signe

BAM : Sinon, c’est quoi ton vrai métier ?

Djony : Ah mais alors en fait je suis plombier, les chiottes déconnaient et le caricaturiste de la soirée est pas venu, on m’a dit « tiens t’as une bonne gueule tu vas le remplacer » j’ai dit « nan mais je sais pas dessiner » ils m’ont dit « c’est pas grave un caricaturiste non plus »

Merci Djony,

 

 

 

Publié par Anymal sur samedi 4 novembre 2017

 

Bonjour Olivier Ganan,

BAM: T’es plutôt slip ou caleçon?

OG : Je suis plutôt « plume dans le cul » par jour de grand vent.

BAM: Ton plat préféré ?

OG : Le Gloubiboulga

BAM: Presse papier ou numérique ?

OG : La presse indépendante, quel que soit le support mais bon, je suis presbyte !

BAM: Ton plus gros moment de solitude ?

OG : Le jour où j’ai appris qu’Olive n’était pas mon père.

BAM: On te voit chaque été au Cap d’Agde, amateur de naturisme ?

OG : Non, même pas…

BAM: Il paraît que tu rêvais de faire le petit séminaire étant petit, tu peux nous en dire plus ?

OG : Oui, je rêvais de lancer une nouvelle religion : le baraminisme !

BAM: Si tu étais un antidote, tu serais quel genre ?

OG : Un laxatif…

BAM: Quel(s) don(s) de la nature n’aurais-tu pas aimé posséder ?

OG : Du talent ! Sinon, j’aurais été encore plus fainéant !

BAM: Quel(s) défaut(s) détestes-tu le plus chez les autres auteurs de Bar à Mines?

OG : Leur non alcoolisme…

BAM: Un dernier conseil avant de mourir ?

OG : Eteignez vos postes de télévision !!

BAM: Quelle épitaphe souhaites-tu voir à ta mort ?

OG :  » On peut recommencer ? J’étais pas prêt !! »

BAM: Sinon, c’est quoi ton vrai métier ?

OG : Eleveur de pandas nains

Merci Olivier Ganan

Bonjour Biz,

BAM: T’es plutôt Marcel ou chemisette et col à pointes  ?

BIZ : Je ne m’appelle ni Marcel, ni chemisette col à pointes !

BAM: Quelle est ta taille ?

BIZ : 40

BAM: Presse papier ou numérique ?

BIZ : Là où on me paie !

BAM: Ton plus gros moment de solitude ?

BIZ : Répondre à ce genre de question à la con !

BAM: Il paraît qu’on t’a vu sur les plages avec un bob « Ricard » et une paire de mocassins à glands, c’est vrai ?

BIZ : Un bob, oui (mais, pas Ricard) et, c’est vrai, des mocassins que j’ai piqué à ce gland de Fillon !

BAM: C’est quoi ton insulte favorite ?

BIZ : Je suis contre le favoritisme dans le choix des insultes !

BAM: Si tu étais une maladie, tu serais quel genre ?

BIZ : Hétéro !

BAM: Quel(s) don(s) de la nature n’aurais-tu pas aimé posséder ?

BIZ : Ma méchanceté naturelle !

BAM: Quel(s) défaut(s) détestes-tu le plus chez les autres auteurs de Bar à Mines?

BIZ : Leur sale mine au bar !

BAM: Un dernier repas avant de mourir ?

BIZ : Des pissenlits par la racine !

BAM: Quelle épitaphe souhaites-tu voir à ta mort ?

BIZ : « Vous vouliez que je la ferme, c’est fait ! »

BAM: Sinon, c’est quoi ton vrai métier ?

BIZ : Répondre à des questionnaires ! PS : A quelle adresse je vous envoie mes honoraires ?

Merci Biz.

 

Bonjour Christian,

BAM: T’es plutôt basket, santiag’ ou mocassins ?

CR : Et pourquoi pas talons aiguilles ou chaussons de ballerine ? …

Je suis de plus en plus pantoufles et charentaises !

BAM: Quelle est ta pointure ?

CR : Dois-je porter crédit à ceux qui disent de moi : « Cet homme est une grosse pointure » ?

L’essentiel n’est-il pas de trouver chaussure à son pied ? !!!

BAM: Presse papier ou numérique ?

CR : Mon bureau est tellement encombré que je ne retrouve même plus mon presse-papier, un pavé souvenir de 68. Donc tout est stocké sur mon Samsung.

En ce qui concerne mon bureau saturé, j’ai pris une bonne résolution : je vais en acheter un plus grand !

BAM: Ton plus gros moment de solitude ?

CR : Certainement sous les drapeaux, en manoeuvres du côté de Mourmelon, à proximité de Châlons en Champagne.

Pour ceux qui sont mal informés des traditions militaires, creuser des « feuillées » en guise de toilettes provisoires sans séparation, une fosse à excréments, est une urgence dès l’installation du camp. C’est sur ce lieu rustique que je m’apprêtais à tester pour un besoin pressant, que mon colonel dont j’étais le chauffeur, est venu partager mon activité que j’aurais souhaitée plus intime, lui même victime d’une envie urgente … Je peux vous l’assurer, on peut être deux … et néanmoins éprouver UN GRAND MOMENT DE SOLITUDE ! 

BAM: Il paraît qu’on t’a vu sur les plages avec une banane à la taille et des chaussettes dans les claquettes, c’est vrai ?

CR : Je n’arrive toujours pas à comprendre les goûts vestimentaires de mon frère jumeau …

BAM: C’est quoi ton insulte favorite ?

CR : Mais bordel de merde quel est le résidu de fausse couche, le brise-burnes, l’enculé de sa race, la petite bite qui ignore que jamais au grand jamais je ne me laisserais aller à insulter qui que ce soit !

BAM: Si tu étais une maladie, tu serais quel genre ?

CR : La coqueluche … La coqueluche du public !

BAM: Quel(s) don(s) de la nature n’aurais-tu pas aimé posséder ?

CR : Le troisième oeil … Vu le prix des lunettes et montures !

BAM: Quel(s) défaut(s) détestes-tu le plus chez les autres auteurs de Bar à Mines?

CR : Sans hésiter, leur talent ! ça m’exaspère !

BAM: Un dernier repas avant de mourir ?

CR : Peut être une poêlée d’Amanites phalloïdes blanchies au vitriol …

BAM: Quelle épitaphe souhaites-tu voir à ta mort ?

CR : « Quand il faut y aller, faut y aller ! »

BAM: Sinon, c’est quoi ton vrai métier ?

CR : Chercheur !

Je cherche mes lunettes, je cherche mon dentier, mes clefs … Je cherche mes mots …

Une activité de chercheur à plein temps !

Merci Christian.

Et pour ceux qui souhaitent rencontrer Christian (et d’autres) en vrai: RDV à Vinezac